Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Sorties et voyages > JAPON > Un weekend à Kyoto !

Un weekend à Kyoto !

Ce samedi nos jambes ont souffert dans l’ascension des portiques de Fushiminari ! Il est annoncé 4km, ce qui parait bien peu, mais les escaliers nous ont achevés. Nous avons parcouru un peu plus de la moitié du chemin.

Fushiminari, situé à Inari-taisha, est un temple shintoïste, c’est une religion qui consiste en un ensemble de croyances en des éléments polythéistes et animistes. Dés le début du chemin, la sculpture représentant un Renard apparaît , il tient dans sa gueule un épi de blé et représente ainsi la fertilité.

Par la suite, quelques bâtisses apparaissent, pour permettre aux croyants de réaliser leurs prières. Pour se faire, ils doivent se purifier en se lavant les mains et en portant l’eau à leur bouche.

Ils se rendent ensuite face au sanctuaire, claquent dans leurs mains deux fois, font leur prière puis sonnent une cloche afin que leurs souhaits soient exhaussés.

Fushiminari
Fushiminari
Fushiminari

C’est là que nous avons commencé à circuler sous les portiques. On a voulu les compter, mais hélas... la quantité a eu raison de nous, ils nous fallait nous concentrer sur nos pieds !

Plan de l’ascention De Fushiminari
Portiques de Fushiminari

C’était beau mais fatiguant ! Nous avons aussi été surpris par la quantité de personnes, de touristes, de toutes ethnies : japonais, anglais, italiens, allemands, français, portugais, indiens, vietnamien ... mais plus on monte et plus les sentiers se dépeuplent ! L’accès aux divinités exige des efforts quasi sur-humains !

Petit lac à un quart du chemin de Fushiminari
Ça grimpe à Fushiminari
Petits hôtels pour les divinités.

Sur le retour nous avons aperçu quelques femmes et enfants habillés en geishas : claquettes de bois et kimonos. Nous les avons trouvé bien jolies dans ces tenues traditionnelles.

We did it !

Puis, direction Nara pour le repas de midi, la traversée d’un parc plein de biches en liberté, symbole de la ville ! Et enfin visite du temple de Todaiji dans lequel le bouddha de 18 mètres de haut trône entouré de ses disciples et de ses gardiens. Ce temple a été reconstruit deux fois à la suite d’incendies. Nous avons pu avoir accès à ces informations grâce à deux sympathiques guides japonaises qui étaient bénévoles pour nous accompagner afin d’interagir avec des étrangers.

Les cerfs traversent la route en toute sérénité !

Nous avons été impressionnés par la taille et l’aspect majestueux de ce que nous avons vu, qui a été construit par des hommes.

La journée a été épuisante et le retour à la maison a fut grandement apprécié !

Dimanche matin direction : kinkakuji ! Madame Pham nous a expliqué qu’il s’agissait de la demeure d’un grand shogun, général de guerre , tellement fortuné qu’il a choisi de se construire un palais entièrement recouvert d’or ! Les jardins et les sources rendent le lieu encore plus pur et proche du sacré.

Sur le chemin, nous rencontrons de multiples points où réaliser nos vœux : en jetant une pièce dans une source, dans un puits ...

Et aussi, face à une petite cascade, Madame Pham nous a conter l’histoire de la carpe
qui en remontant le courant devînt un dragon.

Nous sommes retournés à la gare pour le repas et nous avons passés l’après midi à Nishiki Market : un haut lieu de shopping. Les élèves étaient comblés, mais pas leurs pieds, ni leur porte monnaie !

Au marché, des douceurs locales nous attendaient : brochette de saint Jacques, de mini poulpes, d’anguilles, de fromage, mais aussi de moineaux ! Il y en avait pour tous les goûts !

Retour à la maison vers 20h, on était tous épuisés ! Les distances sont très grandes et longues, on fait énormément de kilomètres : 18,5km de marche sur deux jours ! On est prêt pour un gros dodo !