Vous êtes ici : Accueil > Lycée éco-responsable > Rencontre avec Calédoclean.
Publié : 26 juillet

Rencontre avec Calédoclean.

Le groupe d’exploration PFEG 2 est sorti, le mardi 3 juillet, dans l’après-midi, avec l’association CALEDOCLEAN. Cette association a pour but de soutenir toute action liée à l’environnement et à la propreté en Nouvelle-Calédonie.

Depuis sa création elle est spécialisée dans les opérations de nettoyage et le recyclage des matières. De part ces actions sur toute la Province Sud, elle milite contre les dépotoirs sauvages et participe à la dépollution de nombreux sites impactés. Elle limite ainsi les conséquences désastreuses de ces pratiques, malheureusement trop courantes. Car outre la pollution, il faut aussi considérer l’impact touristique, le gaspillage et la perte de matière pour les entreprises calédoniennes de recyclage.

Caledoclean travaille avec la plupart des acteurs du recyclage et de la revalorisation et participe ainsi autant à la vie économique du pays qu’à l’emploi local. Elle fournit chaque année quelques dizaines de tonnes de matières à ces organisations et fait la promotion de leur implication.

Thibault Bizien, le président de l’association, nous a rejoints au lycée. Puis nous sommes allés sur site, en bord de rivière, à Païta, où nous attendaient d’autres membres de l’association, dont Juan Subiranas, ancien élève du lycée, récemment admis à Sciences Po Paris et actuellement en stage « citoyen ».

A 18, en une demi-heure, nous avons ramassé pas moins de 120kgs de déchets !
(Nous avons remarqué qu’une grande quantité de détritus provenait d’entreprise.)

Et puis nous avons trié les déchets : alu, verre, bouchons, tout venant. Gros boulot !
Cette expérience nous a fait comprendre l’importance de ne pas jeter n’importe où. Thibault a insisté sur le drame du plastique qui en se décomposant pollue même à travers le cycle de l’eau. Il nous a encouragé à refuser dans les commerces les pochons en plastique, les pailles pour boire et même les sucettes dont les bâtonnets en plastique, tout comme les cotons tiges sont difficiles à ramasser.

Et puis nous avons réalisé la nécessité de réemployer, recycler, et surtout réduire nos déchets : Faire la différence entre envie et besoin dans notre consommation au quotidien…

Au final, nous avons rempli des sacs poubelle dans une ambiance de chasse aux trésors… Même si au final nous préfèrerions ne pas avoir à le faire.

Un grand Merci à CALEDOCLEAN pour les informations données et l’expérience partagées !

Mauran, Ulrick, Cécilia, Jules-Edouard, Khloe, Lindsay, Macnyl, Paulo Junior, Evenora, Marie-Paul, Tara, Axelle, Bradley, Kty