Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Sorties et voyages > Les terminales ES au CCT : "l’art est une parole"
Publié : 10 février 2015

Les terminales ES au CCT : "l’art est une parole"

En 2014 nous avons pu bénéficier en Calédonie du privilège de recevoir une exposition exceptionnelle au centre culturel Tjibaou : "Kanak : l’art est une parole".

Les terminales ES doivent étudier dans le cadre de leur programme de philosophie, dans la partie Culture, les notions d’art et de langage - ce fut donc une belle occasion pour eux de comprendre les liens entre ces deux concepts, de les voir s’animer et prendre vie à travers cette exposition.

Voici ce que certains ont retenu de cette visite :
"La sortie m’a beaucoup plu. Cela m’a permis d’apprendre de nombreuses histoires sur la culture kanak. C’était très intéressant et aussi émouvant - notamment lorsque l’on entre dans la salle où se trouvaient les appliques de portes et que notre parcours s’accompagnait des airs d’autrefois. Très belle exposition en tous cas ! "

" Une superbe sortie intéressante sur la culture Kanak. Des histoires, une culture de notre île que nous ne connaissions pas. J’ai pu voir à travers ces arts la différence entre la population kanak d’il y a déjà un siècle et la population d’aujourd’hui ; L’évolution et l’impact que le progrès a eu sur les générations d’aujourd’hui. J’ai également pu remarquer des similitudes avec d’autres cultures du pacifique."

" Personnellement j’ai beaucoup aimé la visite car j’ai découvert beaucoup d’éléments de l’art kanak et de leurs coutumes, les valeurs transmises au travers de ces objets. Cependant, certaines parties des pièces présentes peuvent nous faire un peu peur. Mais il faudrait bien plus de temps pour pouvoir apprécier et méditer la portée ces œuvres"

"Cette exposition m’a vraiment plus. C’était une réelle occasion de voir toutes ces pièces qui provenaient d’un peu partout en Europe et des différents musées.
J’ai remarqué que de nombreuses pièces ont été collectées dans la région d’où je suis originaire. Alors le de les voir m’a particulièrement ému, notamment le "masque de deuilleur" : le fait de voir les cheveux, qui appartenaient sans doute à mes ancêtres, a révélé en moi une sorte de reconnaissance.
Aujourd’hui, nous avons quasiment perdu ces techniques de travail, ce savoir faire, et suite à cette expo, je me sens comme rassuré."

Une exposition que a su toucher tous les publics : "l’œuvre d’art est celle qui est à la fois universelle et subjective" disait Kant.

Portfolio automatique :