Vous êtes ici : Accueil > Formations > Convention Science Po. > La délégation Sciences Po Paris en visite au lycée ANOVA de PAÏTA, le mercredi (...)
Publié : 5 avril 2013

La délégation Sciences Po Paris en visite au lycée ANOVA de PAÏTA, le mercredi 13 mars 2013

La délégation Sciences Po Paris en visite au lycée ANOVA de PAÏTA, le mercredi 13 mars 2013

Dans le cadre du programme Convention Education Prioritaire (CEP), le lycée ANOVA a eu le plaisir d’accueillir la délégation Sciences Po Paris composée de Hakim HALLOUCH, responsable DIVERSITE, Jean-Baptiste PERRIN, professeur en méthodologie, Margaret STURM-FOUCAULT, chargée de mission et Raja, une étudiante en 4ème année Sciences Po.

JPEG - 148.5 ko

Les élèves des classes de Terminale séries générales (S, ES et L) et technologiques (TCFE, TCGRH et TST2S) ont ainsi pu échanger avec ravissement sur les études à Sciences Po, leurs débouchés, les stages à l’étranger, les enseignements en licence (3 années), en master (5 années) et la recherche…Sciences Po est par ailleurs, une formation pluridisciplinaire qui s’inscrit dans une perspective résolument internationale.

En bref, Sciences Po est une université sélective qui s’est dotée d’un projet éducatif ambitieux : lieu où l’on va « transmettre des savoirs, bien sûr, mais aussi développer des aptitudes et peut-être surtout encourager des attitudes  ».

Pour les élèves qui vont intégrer l’atelier Sciences Po à Anova, il s’agira de travailler sur une méthodologie pour « énoncer un propos clair, argumenté, étayé d’illustrations précises, pour négocier, convaincre  ».

Préparer l’admission à Sciences Po, c’est aussi, « accepter la difficulté, assumer la complexité ».

La CEP est une voie de recrutement sélective destinée aux élèves méritants, scolarisés dans les établissements partenaires de Sciences Po. Madame BELLENGUEZ a signé la convention en 2010 pour le lycée Apollinaire ANOVA. C’est une réelle chance offerte à tout élève volontaire. De plus, s’il réussit l’admission, il sera bénéficiaire d’une bourse du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (120 000 FCFP) et d’autres aides telles que le trousseau et l’aide au logement.
La matinée était bien sûr trop courte face aux questions qui fusaient de toutes parts avec des élèves néanmoins intimidés…

La délégation Sciences Po a décidé de revenir le lendemain pour répondre aux questions d’une cinquantaine d’élèves volontaires et enthousiastes.

Les inscriptions à l’atelier « Sciences Po » ont fait le plein le vendredi 15 mars.

C’est donc parti pour une année studieuse et surtout, l’équipe pédagogique travaille pour avoir un ou des lauréats à Sciences Po. Les paris sont lancés !

Portfolio automatique :